AccueilAccueil  Calendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez|

[LIBRE] Un mur peut se franchir, mais comment s'évader de soi ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: [LIBRE] Un mur peut se franchir, mais comment s'évader de soi ? Lun 25 Jan - 2:24


Un mur peut se franchir, mais comment s'évader de soi ?





Une fois encore, me voici devant les grilles du lycée Sweet Amoris, à l’affût, le regard brillant d'excitation et de curiosité. Mes tâches quotidiennes avaient été exécutées en temps record et il me restait approximativement deux bonnes heures avant le retour de ma tutrice, partie rendre visite à des amis de longue date. Depuis cette rentrée, j'avais pris l'habitude d'errer autour de l'établissement lors de mon temps libre, en quête de nouveautés et d'apprentissage. Ma visibilité était restreinte, limitée au grillage extérieur mais les allers-retours des élèves suffisaient à illuminer mon regard après une journée dépourvue d'animation. Plus mes visites se multipliaient et plus je sentais que je n'allais pouvoir me contenter indéfiniment de ce rôle de spectateur.

Au moins une fois, je désirais être acteur et comprendre plutôt que de m'imaginer.

J'avais bien repéré un mur accessible du côté du club de jardinage, il ne me manquait plus que le courage de le franchir. Littéralement, ce n'était pas ce qui m'effrayait le plus. J'avais cette tendance un peu casse-cou, assez téméraire, le genre de personne qui ne s'arrête jamais au premier obstacle. C'était plutôt les conséquences de ce geste anodin qui me posaient problème. Le moindre appel à mon domicile me coûtera cher. Ce n'était pas les coups qui me rebutaient le plus mais plutôt l'hypothèse de ne plus pouvoir mettre un pied à l'extérieur, de ne plus avoir droit à cette trêve en ces lieux quand la pression devenait insoutenable. Je ne voulais pas que l'on m'ôte ce plaisir. Mais je voulais aussi me risquer à le rendre meilleur.

J'étais las de ces réglementations.

Mes jambes avaient fini par se mouvoir d'elles-mêmes après un long moment à soutenir mon corps devant cette grille, me rapprochant du fameux mur. Des murs.. J'avais l'impression que mon existence en avait été saturé. Des murs toujours plus hauts, toujours plus solides, toujours plus périlleux. S'il suffisait seulement de les escalader comme celui-là pour mettre les pieds dans un monde meilleur.. Mon ascension n'avait pas été difficile, je pouvais à présent voir de l'autre côté. Je pouvais enfin voir de l'autre côté. Les battements de mon cœur s'accélérèrent jusqu'à ce qu'ils se fassent entendre dans mon crâne puis je m'élançais agilement, atterrissant sur la terre ferme en fléchissant légèrement les jambes. Le jardin était vide et je m'approchais prudemment de la cour qui y était reliée, me cachant derrière un arbre au large tronc lorsqu'il commença à y avoir foule.

J'y croyais à peine, mon excitation était à son comble. Tous ces jeunes qui traversaient le terrain de long en large ou s'y reposaient, discutant avec animation, leurs mains parfois liées, leurs expressions toutes différentes. Ne jugeant pas un instant que mon observation derrière l'arbre était suspecte, je me plongeais dans ce spectacle, le cœur battant, mes doigts tiraillant nerveusement sur le point de suture qui dépassait de ma lèvre.

Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Age : 18
Date de naissance : 30/03/1999
Date d'inscription : 22/11/2015
Humeur : Rêveuse
MessageSujet: Re: [LIBRE] Un mur peut se franchir, mais comment s'évader de soi ? Ven 29 Jan - 22:37
Ce matin Loki, mon chien, m'avait réveillée en gémissant. Il avait une envie pressante. Je l'ai emmené dehors puis je l'ai rentré.

J'aurais préféré dormir plus longtemps car aujourd'hui était ma première journée au lycée. J'avais fait de mon mieux pour être la plus présentable possible: un jean bleu slim, des bottines et un débardeur tout ce qu'il y a de plus classique.

J'avais pensé à préparer mon sac de sport car comme l'indiquait l'emploi du temps que mon père m'avait ramené, je commençais ce premier jour par deux heures de sport.

J'avais emmené Hamzô, mon hamster et confident, j'avais besoin d'être rassurée aujourd'hui...

J'ai passé deux heures de sport plutôt agréable même si personne ne m'avait vraiment calculée.

Il était 10h10 quand je suis sortie des vestiaires douchée et rhabillée. J'étais complètement seule dans la cours sans vraiment savoir où j'allais m'installer. Des groupes étaient déjà formés.

Après avoir jeté un coup d'oeil un peu partout, j'ai remarqué qu'une personne observait la cours cachée derrière un arbre. Il ou elle avait visiblement l'air seul. Je me suis approchée doucement, par derrière, passant la tête par dessus son épaule.

- Tu cherches quelqu'un? Demandai-je en cherchant où son regard était posé.

Hamzô assis sur mon épaule, fixant lui aussi l'horizon.

_____________________________________
«Si tous mes amis devaient sauter d’un pont, je ne sauterais pas avec eux, je serais en bas pour les attraper»



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://larondedessentiments.forumactif.fr

[LIBRE] Un mur peut se franchir, mais comment s'évader de soi ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [Terminé] "Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu."
» mais comment se présenter ?
» On ne revient pas dans le passé mais on peut choisir sa destinée dans le présent ! (with Jack)
» Mais comment Moto GAto va faire pour gagner maintenant?
» "Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu" [Ryujia Dragonstone/Iseul Yoon][Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Ronde des Sentiments  :: Le Lycée :: La cour-